Club Lions de Charlesbourg Inc.

Journée mondiale du diabète

Le 14 novembre est la Journée mondiale du diabète

Le diabète est devenu une maladie si répandue dans le monde que les Nations Unies ont déclaré le 14 novembre « Journée mondiale du diabète » (date d’anniversaire de Frederick Banting, codécouvreur de l’insuline).

Le diabète type 2 on le rencontre souvent après 40 ans chez des personnes sédentaires, en surcharge pondérale (embonpoint) et présentant des prédispositions génétiques.

Ce diabète est réversible mais il peut aussi soit resté en l’état, soit se transformer en type 1 en général irréversible alors.

Les fibres sont les bons amis des diabétiques car elles ralentissent l’absorption du sucre dans les intestins. On peut les trouver dans l’orge, l’avoine, les légumineuses dans certains fruits comme les pommes, les abricots, les pêches, la rhubarbe, les fraises et fruits séchés dans les légumes tels que : brocoli, chou, carotte, navet et la pomme de terre.

Pour non diabétique : le taux de glucose sanguin est 4 mmol à jeun avant les repas et entre 5 et 8 mmol 2 heures après le repas.

Pour les diabétiques : entre 4 et 7 mmol à jeun ou avant les repas
et entre 5 et 10 mmol 2 heures après repas.

Le diabète type 2 est souvent appelé « le diabète de vieux »!

C’est quoi l’hypoglycémie?

Faire une hypoglycémie : c’est que notre glycémie est en bas de 4; cela veut dire que le glucose ou sucre dans le sang est insuffisant pour alimenter correctement nos tissus, pour nous permettre de bien fonctionner.

Savez-vous que certains « sucres rapides » n’entraînent qu’une élévation modérée de la glycémie et au contraire, certains «sucres lents » amènent une élévation importante du taux de glucose sanguin.

Un morceau de vrai sucre n’a pratiquement aucune influence sur la glycémie mais :

  • Une grappe de raisin de 250 g. provoque la même élévation glycémique que 7 morceaux de sucre de 5 g. chacun;
  • Un grand bol de céréales équivaut à 9 sucres;
  • Un petit sachet de riz blanc ou 200 g de pommes de terre cuites à l’eau équivalent à 10 sucres;
  • Une demi-baquette de pain équivaut à 14 sucres
  • Une assiette à soupe de pâte équivaut à 15 sucres alors que les pâtes sont encore classées parmi les «sucres lents »;
  • Une grande pizza équivaut à 22 sucre.

Le diabète de type 2 est généralement une maladie d’évolution lente et est intimement liée au mode alimentaire; tandis que le diabète de type 1 résulte d’une atteinte du pancréas, ce type de diabète débute souvent brutalement et survient surtout avant l’âge de 20 ans et est régulée par une hormone appelée « insuline ».

Après digestion du sucre et des amidons, le glucose est absorbé par la paroi intestinale et passe dans le sang. Une partie du glucose est retenue au niveau du foie. Le reste passe dans la circulation générale : la glycémie s’élève. Le pancréas réagit en libérant de l’insuline.

Je ne parlerai pas des complications et maladies dû au diabète, nous savons tous ce que cela implique et je ne veux pas devenir redondant dans le diabète.

Voici les 10 COMMANDEMENTS du régime
« index glycémique (i.g) » diabète

1.Du pain et des céréales à i.g. bas ou modéré (inférieur à 55) soit du pain bio ou complets multi céréales (froment + avoine, orge ou seigle) au levain. Pour les céréales au déjeuner les plus favorables sont les flocons d’avoine traditionnels; All Bran et plusieurs Mueslis affichent au du i.g. bas.
2.Au moins 3 fruits t 3 légumes par jour; généralement un i.g. bas et une excellente source antioxydant.
3.Des légumes secs deux fois par semaine ont des i.g. bas servent d’aliments de base à flore intestinale et contribuent à la bonne santé du système digestif.
4.Des noix et des oléagineux secs (noisettes, amandes…. chaque jour. Ce sont de bonnes graisses qui prendront dans les membranes de nos cellules la place des graisses saturées et protégeront notre cœur et nos artères et pourront aussi être consommés en cas de petite faim (en petite quantité).
5.Du poisson 2 à 3 fois par semaine. Le poisson n’a pas de glucide. Il apporte souvent des Oméga-3 qui réduisent le risque de maladies cardiovasculaires, jouent un rôle dan le fonctionnement cérébral et préviendraient en particulier la dépression. Le saumon, les sardines, les maquereaux et le hareng font partie des poissons les pus riches en Oméga-3.
6De la viande, des œufs 2 à 4 fois par semaine. Privilégier les viandes le moins grasses présentant des teneurs en acides gras saturés basses. Les oeufs sont bons pour tous. Pour les végétariens, les steaks de soja et de tofu offrent d’excellentes alternatives à viande. Tous les aliments ont un i.g. bas.
7Des laitages avec modération. Pas plus d’un à 2 fois par jour, en raison de leurs effets marqués sur l’insuline (lait et yaourt). Les fromages ne sollicitent pas l’insuline mais ils sont riches en graisses saturées et souvent trop salés. Même avec peu de laitages, le régime i.g. diabète assure à l’os une bonne santé parce qu’il est riche en potassium et en calcium (fruits, légume, céréales complètes.
8.De l’huile de colza et d’olive pour l’assaisonnement et la cuisine, de préférence portant la mention « première pression à froid » L’huile d’olive pourra s’utiliser pour la cuisson puisqu’elle supporte bien les hautes températures et l’huile de colza pour les crudités afin d’apporter tous les acides gras essentiels. Des margarines végétales aux oméga-3 pourront aussi remplacer le beurre pour les tartines par exemple, mais pas pour la cuisson. Pour cette dernière, la graisse de canard et d’oie ou l’huile d’arachide pourront remplacer l’huile d’olive.
9.Une meilleure écoute de vo signaux de satiété. Vous familiarisez avec 2 habitudes qui font partie intégrante du Régime i.g. diabète : ne pas attendre d’être affamé pour se mettre à table et ne pas attendre d’être totalement rassasié avant d’en sortir! Choisir de petites assiettes pour y mettre de petites portions et surtout mâcher longuement afin d’éviter les inconforts digestifs et de détecter les signaux de satiété car un repas pris trop rapidement, même copieux, ne rassasie pas.
10.Du plaisir et de la bonne humeur. Vous pourrez inclure tous les aliments à i.g. bas que vous trouverez, si vous ne prenez pas plaisir à manger, vos efforts risquent d’être réduits à NÉANT en un rien de temps. Le corps humain a besoin de manger des aliments qu’il aime et ceci dans une ambiance détendue, sereine et sans stress.

Définition

Définition de « I. G. »: indice glycémique : capacité d’un aliment déterminé à augmenter la glycémie, calculée par rapport à celle du pain blanc. Les aliments à faible indice glycémique sont recommandés aux diabétiques.

Références

  • Le nouveau régime « I. G. » diabète : auteur – Jacques Médart;
  • Causons diabète et santé – tout simplement : auteur – Sylvie Rajotte;
  • Desserts pour diabétiques gourmands : auteur – Catherine Chegrani-Conan, Diététicienne;
  • Le diabète pour les nuls : auteurs – Dr Ian Blumer (médecin diabétologue et Dr Alan Rubin (spécialiste du diabète)

Recettes pour diabétique

Desserts pour diabétique

Lion Maureen Duplain, responsable du diabète au Club Lions de Charlesbourg avec la collaboration du Lion Nicole Robitaille pour la publication sur le WEB et FACEBOOK. Merci spécial au Lion Claude Lemay, du Club Lions de Ste-Brigitte-de-Laval, pour sa collaboration.